< Retour vers Gérer les APIs

Un problème courant pour les API est qu'elles peuvent être exposées lorsqu'elles sont publiées, ce qui les rend vulnérables à une attaque. Pour atténuer ce risque, il faut développer une architecture pour la sécurité des API. La fonction exacte de cette architecture est de s'assurer qu'une attaque ne se concrétise pas.

Passerelle API

Une passerelle API, également appelée API Gateway est un composant nécessaire d'une architecture pour la sécurité des API car elle fonctionne comme un serveur ciblé qui contrôle le trafic. Cette capacité permet également de détecter d'éventuelles attaques qui laisseront vos API ouvertes et à risque.

Il existe de nombreuses façons de sécuriser une architecture de sécurité d'API, mais voici quelques façons de mettre cela en place via une passerelle API de confiance.

Contrôler

Les connexions à la passerelle API doivent être cohérentes et persistantes de sorte qu'un cryptage éventuel ne puisse pas être reconnu.

Mettre en place des procédures de tri et des alarmes

La passerelle API doit être faite pour filtrer les requêtes. Cela devrait également inclure la possibilité de bloquer les menaces. De plus, la notification doit être envoyée lorsque le danger est imminent.

Ajouter des couches de protection

La passerelle API doit pouvoir fournir une couche tampon haut de gamme. Cela aide à protéger les API contre les dangers.

Déployer une éventuelle cyberattaque

Avec une passerelle API en place, votre architecture de sécurité API peut indiquer quand une attaque est sur le point de se produire. Tout le monde y gagne.

Gestion

Une API Gateway devrait être capable de gérer les actions d'autorisation.

Sécurité

Une passerelle API est nécessaire pour bloquer les attaques. Lorsqu'une API non surveillée est en danger, il est grand temps de mettre en place une architecture de sécurité API.